Les derniers articles

Quel statut pour une conciergerie Airbnb ?

Quel statut pour une conciergerie Airbnb ?

Si vous souhaitez vous mettre à votre propre compte et entreprendre dans un domaine, sachez que la conciergerie Airbnb reste une bonne alternative pour vous. Toutefois, l’élaboration d’un tel projet doit se faire suivant un plan d’action et des étapes bien précises. Au cours de la mise en place du service, sachez qu’il va falloir opter pour un statut pour votre entreprise. Dans ce cadre, plusieurs options s’offrent à vous.

Qu’est-ce qu’une conciergerie Airbnb ?

La conciergerie, par définition, est un service qui permet au client de se libérer d’une charge ou d’une tâche, réalisée par autrui à sa place. En ce qui concerne la conciergerie Airbnb, elle représente une entreprise assurant pour le compte d’investisseurs des services de gestion locative sur une longue ou courte durée. Elle peut aussi élargir son activité en gérant les appartements en sous-location. Un auto entrepreneur dans ce secteur, suivant le contrat avec le propriétaire et du marché, offre une certaine variété de prestations.

Quels services doivent proposer une conciergerie Airbnb ?

En fonction de la clientèle ciblée et du marché visé, une entreprise d’activité conciergerie Airbnb pourra offrir une diversité de services aux clients. Certaines conciergeries se contentent de proposer les prestations logistiques essentielles, comme :

  • Gérer la remise des clés ;
  • Se charger du ménage entre deux réservations ;
  • Réaliser l’inventaire et faire l’état des lieux.

Alors que des propriétaires n’assurent que les services simples, d’autres proposent des formules tout inclus. C’est d’ailleurs cela que les investisseurs immobiliers préfèrent notamment. En effet, ils proposent :

  • Une gestion des réservations faites via les sites ;
  • Une gestion des arrivées et des départs ;
  • La réalisation des annonces, la mise en ligne ainsi que leur gestion ;
  • Un suivi client au début du séjour, tout au long et après ;
  • Une tarification optimisée du logement en fonction des périodes ;
  • La gestion des encaissements.

Comment créer sa conciergerie ?

Dans le cadre de la création de votre société concierge pour Airbnb, il faudra commencer par mettre en place un business plan afin d’avoir un premier aperçu de votre future rémunération. Pour certains, il est simple d’entreprendre dans ce secteur, mais vous devez être bien préparé dès le début. Dans le cas contraire, votre courte expérience dans le domaine sera remplie de déconvenues. En effet, il prévaut de faire une étude de marché avant de faire le business plan, qui servira de gouvernail pour vous conduire tout au long du projet.

En plus de mettre en avant les étapes à suivre, il permet de rassurer les organismes de financement, les investisseurs et partenaires. Ces derniers pourront ainsi avoir une meilleure visibilité de votre projet d’activité concierge. Le business plan conciergerie devra faire une présentation claire du projet, énoncer les prestations et services, les mises en œuvre et autres. Ensuite, il présente les stratégies à mettre en avant, ainsi qu’une projection à court et à moyen terme de l’activité sur les différents objectifs.

Choisir le statut juridique pour sa conciergerie

Pour le statut juridique pour société conciergerie, sachez avant tout que vous avez plusieurs options à exploiter. Toutefois, le choix statut juridique est une étape très pertinente dont l’issue aura une très grande incidence sur l’entreprise. Dans le cas où vous êtes novice et n’êtes pas certain de continuer longtemps dans ce secteur, entamez votre activité en la qualité d’auto entrepreneur. Certes, ce n’est pas forcément le statut qui présente le plus d’avantages, mais vous démarrez tout de même en toute légalité. Ce statut juridique pour conciergerie pourrait donc faire l’affaire de plusieurs entrepreneurs dans le domaine.

S’agissant d’une micro-entreprise, vos charges ne seront pas déduites sur l’entreprise et vous aurez à payer des impôts que pourrait vous éviter une autre forme juridique.

Les choix les plus appropriés restent le statut en SASU ou EURL pour ceux qui sont seuls et en SAS ou SARL pour ceux qui sont à plusieurs. En effet, avec ces statuts juridiques, les charges peuvent être déduites sur l’entreprise et vous pouvez profiter de certains avantages. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier par exemple d’une exonération de l’impôt sur les entreprises durant 5 années. Par ailleurs, il n’y a pas de limite pour ce qui est du chiffre d’affaires. Une fois que vous serez enregistré sous n’importe quel statut juridique, il vous sera donné un code APE.

Cependant, il faudra penser à déterminer le capital social dans le cadre de la mise en place de son entreprise conciergerie. Ce capital devra être de 1 000 euros au minimum.

Pour bien faire les choses, il est important que la rédaction des documents commerciaux soit confiée à un professionnel du droit. En effet, des contrats de location, de gestion et des conditions de vente bien rédigées et détaillées, permettront d’éviter d’éventuels problèmes.

Comment louer une location saisonnière ?